RDC / USA : UN PARADOXE FLAGRANT…

La presse congolaise récompense le Général OLENGHA comme la meilleure personnalité militaire congolaise de cette décennie. En effet, au cours d’une cérémonie haute en couleurs, organisée ce samedi 17 Juin 2017, dans le jardin de l’hôtel  INVEST, au cours de laquelle le lauréat du jour s’est vu remettre à titre honorifique, un trophée, par une corporation de la presse congolaise dénommée MEDIAS PLUS Corporation.

Cette dernière a tenu à rendre hommage à celui qui a mis fin à l’aventure macabre du mouvement rebelle de triste mémoire, M23, dans l’est de la RDC. L’on se souviendra que ce mouvement avait causé mort, désolation et terreur, provocant des mouvements de masse des populations paysannes dans cette partie du pays. Le Général  OLENGHA est cet officier qui, à la tête de ses troupes, est monté au front pour combattre cette fausse rébellion en trouvant les mots justes pour motiver sa meute et faire fuir le M23 par mille chemins en leur infligeant une défaite militaire historique gravé dans les annales de la mémoire collective congolaise.

Un membre du Jury, lors de la cérémonie, a paraphrasé le Général OLENGHA en l’imitant et en s’exclamant : « MUTAWEZAAAAA !!!… », pour illustrer la détermination, la force et l’énergie dont le Général avait fait preuve au front. Cela a entraîné les acclamations effrénées de l’assistance.

C’est donc dans une ambiance chaleureuse que ces hommages ont été rendus à l’homme du jour, qui s’est dit agréablement surpris de cette initiative de la presse congolaise en déclarant qu’il ne faisait que son devoir et que si cela était à refaire, il n’hésiterait pas.

Il faut noter que cette cérémonie intervient deux semaines après que les sanctions américaines aient pris pour cible le Général OLENGHA au motif que ce dernier serait trop proche du Président de la République, Joseph KABILA KABANGE. Les organisateurs, quant à eux, se défendent d’avoir organisé cette manifestation pour répondre aux sanctions américaines car, selon eux, la réservation du jardin de l’Hôtel INVEST s’était effectuée depuis le mois d’avril et que le choix du Lauréat à primer avait fait l’objet de concertations depuis le mois de mars. C’est donc un paradoxe flagrant, une opposition entre sanctions américaines et consécration congolaise.

Le Général OLENGHA peut se rassurer que le peuple congolais pour lequel il se bat et est prêt à perdre sa vie, lui est toujours reconnaissant et lui reconnaît ses hauts faits d’armes en faveur de la nation. « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ». Le Général OLENGHA est donc à jamais immortalisé au Panthéon de la mémoire congolaise.

 

BRICE MATHIEU MERTENS